25 septembre 2018

ProFuturo invite le secteur des télécommunications en Afrique à s’engager en faveur de l’éducation numérique

« Tous les secteurs impliqués dans l’industrie technologique doivent s’engager pour contribuer à réduire les fractures numérique et éducative, et bâtir un avenir inclusif pour tous », ainsi s’est exprimé César Alierta, président de ProFuturo, dans le cadre du forum « Digital Everyone », lors de la manifestation ITU Telecom World 2018.

Facebook twitter

César Alierta s’est exprimé dans le cadre du forum « Digital Everyone », lors de la manifestation ITU Telecom World 2018, qui se tient du 10 au 13 septembre dans la ville de Durban, en Afrique du Sud. Le président de ProFuturo a invité le secteur des télécommunications en Afrique à travailler conjointement au développement de l’éducation numérique dans des écoles en milieu vulnérable.

L’UIT (Union internationale des télécommunications) est l’agence des Nations unies spécialisée dans les technologies de l’information et la communication qui suscite l’engagement des gouvernements, des entreprises et des PME technologiques pour promouvoir le progrès social et économique à l’échelle mondiale, à travers l’innovation et la technologie. La participation de ProFuturo à la conférence ITU Telecom World 2018, qui se déroule actuellement en Afrique du Sud et compte avec l’assistance de représentants de tout le continent africain, constitue une occasion exceptionnelle de faire connaître le travail de la fondation, en particulier en Afrique.

ProFuturo a été invitée à participer à l’une des sessions en raison de l’intérêt suscité par ses efforts axés sur la recherche de solutions pour réduire la fracture éducative dans des pays vulnérables et dans des milieux défavorisés.

Alierta s’est exprimé sur le défi qui consiste à connecter la moitié de la population mondiale qui n’a pas accès à Internet et sur son importance pour le développement socio-économique inclusif.« Selon nos données, une augmentation de seulement 10 % du niveau de numérisation de l’économie pourrait signifier une augmentation de 40 % du produit intérieur brut d’un pays».

Le président a également insisté sur l’utilisation de la « technologie pour le bien » et le rôle que joue ProFuturo pour relever ce défi. Il a indiqué à cet égard que « la révolution numérique peut transformer profondément le paysage éducatif pour des millions d’enfants vivant dans des environnements vulnérables ». « Nous disposons d’une solution pour doter les enfants et les enseignants qui vivent dans des environnements vulnérables de compétences du XXIe siècle qui mettront à leur portée les opportunités offertes par la révolution numérique ».

En outre, César Alierta a mis en avant le fait que jusqu’à la fin de l’année 2017, 5,7 millions d’enfants issus de 24 pays en Afrique, Asie et Amérique latine ont pu bénéficier du programme de ProFuturo. « Notre objectif est d’atteindre 10 millions d’enfants en 2020 et 25 millions en 2030 », a affirmé le président de ProFuturo.

« Nous disposons d’une solution pour doter les enfants et les enseignants qui vivent dans des environnements vulnérables de compétences du XXIe siècle qui mettront à leur portée les opportunités offertes par la révolution numérique », a déclaré M. César Alierta

La valeur des alliances

ProFuturo est le résultat de la collaboration de deux grandes entités à vocation sociale : la Fundación Telefónica, également présidée par César Alierta, et la fondation bancaire « la Caixa », dirigée par Isidro Fainé. M. Alierta a reconnu l’importance de la création d’alliances public-privé pour contribuer au bien commun. « Nous devons joindre nos forces pour changer radicalement le contexte actuel et éliminer la fracture éducative au sein des communautés les plus défavorisées ».

Le président de ProFuturo a conclu son intervention par des déclarations optimistes sur l’avenir de l’éducation numérique. « Si nous travaillons ensemble, nous aurons de bonnes raisons de considérer l’avenir avec optimisme et d’atteindre les Objectifs de développement durable 2030 ».