19 janvier 2018

ProFuturo en 30 secondes

ProFuturo est un des projets d’éducation numérique les plus importants au monde et il est promu par la Fundación Telefónica et la Fundación Bancaria «La Caixa», qui mettent au service de cette cause leur expérience pour transformer l’éducation dans les milieux les plus vulnérables.

Facebook twitter

Le projet ProFuturo est né en 2016 et a depuis atteint les 5,6 millions d’enfants partout dans le monde. Les estimations indiquent que ce chiffre devrait atteindre les 7,7 millions d’ici la fin de l’année.

https://youtu.be/AtlY8XLkrfQ

*Activez les sous-titres dans votre langue au bas de la vidéo.

ProFuturo : Engagés dans la lutte contre le fossé numérique

« Si elle est exploitée correctement et accessible à l’échelle universelle, la technologie numérique peut changer la situation des enfants qui ont été laissés de côté – que ce soit à cause de la pauvreté, de l’appartenance ethnique, du sexe, d’un handicap, d’un déplacement ou de l’isolement géographique – en les reliant à de nombreuses opportunités et en les dotant des compétences dont ils ont besoin pour réussir dans un monde numérique. Cependant, à moins que nous n’élargissions l’accès, la technologie numérique peut créer de nouveaux fossés qui empêchent les enfants d’exprimer tout leur potentiel ».

C’est ainsi que commence le dernier rapport de l’UNICEF sur ‘La Situation des enfants dans le monde en 2017‘ publié il y a quelques semaines. Comme le montre l’étude, 29 % des jeunes âgés de 15 à 24 ans (346 millions de personnes) n’ont pas accès à Internet.

Cette donnée s’accentue sur le continent africain, où 60 % des jeunes ne peuvent pas se connecter au réseau, un pourcentage qui se réduit à 4 % en Europe.

De plus, 56 % des sites Internet du monde sont en anglais, ce qui signifie que les enfants qui ne parlent que des langues minoritaires ou qui ne disposent pas de ressources pour apprendre cette deuxième langue, ne trouvent pas de contenus pertinents pour leur éducation.

 

ProFuturo : Engagés dans la lutte contre le fossé numérique

Selon les données fournies par l’UNICEF et l’UNESCO, 12 % des personnes les plus pauvres (plus de 170 millions) sortiraient de leur situation si tous les étudiants de leurs pays avaient une scolarité de base De plus, un enfant né d’une mère qui sait lire, a 50 % de chances en plus de survivre après ses 5 ans.

Le 4ème objectif du Développement Durable propose au monde de travailler pour garantir une éducation inclusive, équitable et de qualité et promouvoir des opportunités d’apprentissage pour tous tout au long de la vie. Dans ce projet, César Alierta, président de ProFuturo et président de la Fundación Telefónica, dirige cet espace de travail en qualité de Conseiller Mondial du Fonds ODD pour l’Éducation Numérique et le Développement Durable des Nations Unies.

ProFuturo : Engagés pour l’égalité des chances

C’est pour faire face à ces fossés éducatifs et numériques qu’est né ProFuturo, un des projets d’éducation numérique les plus importants au monde, encouragé par la Fundación Telefónica et la Fundación Bancaria « La Caixa » pour que tous les enfants, garçons et filles, du monde entier aient les mêmes opportunités, et dont le défi est de réduire le fossé éducatif en fournissant un enseignement numérique de qualité dans les milieux vulnérables. Par son travail, ProFuturo vise à devenir une référence mondiale pour la transformation et l’innovation éducative en améliorant l’enseignement de millions d’enfants par le biais de la technologie.

Depuis sa création en 2016, presque 6 millions d’enfants provenant de 23 pays différents ont pu avoir accès à un système éducatif de qualité et adapté à leurs besoins grâce à ProFuturo. L’objectif pour 2018 est de faire en sorte que 7,7 millions d’enfants bénéficient de cette initiative.

La proposition éducative ProFuturo a comme marques d’identité, la qualité, la durabilité et l’accès pour toutes les régions vulnérables, qu’elles soient rurales, lointaines, en situation de conflit ou en crise humanitaire. Pour y parvenir, sa solution éducative se module et s’adapte à tout type d’environnement et contexte, avec ou sans connectivité. Elle est disponible en espagnol, en français, en anglais et en portugais, les langues officielles où est présent le projet. Tout cela dans le but de fournir la meilleure éducation à 10 millions d’enfants qui sont actuellement menacés d’exclusion sociale en 2020.